Projet spare - inscription au forum de lancement du projet spare


En savoir +

Comment agir ?

Je profite d’activités récréatives en adoptant une démarche durable

Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau et de son milieu

Pour contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau et de son milieu, adoptez une démarche de tourisme « vert ». L’objectif principal est de découvrir la nature tout en respectant l’environnement, voire parfois en le restaurant.

Cela entre directement dans les objectifs du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) qui souhaite garantir la pratique des activités de loisirs et de sports d’eau vive et préserver les milieux aquatiques à travers l’élaboration d’un schéma de cohérence des activités de loisirs et sportives liées à l’eau vive (act.46 de l’enjeu n°7).

Pour celà :

  • Ramassez systématiquement vos déchets et ceux que vous pouvez croiser sur votre chemin...
    Même si ce ne sont pas les vôtres, la nature vous en sera très reconnaissante !
    DéchetsDéchets négligeament laissés sur les rives de la Drôme.
  • Baignez-vous de préférence dans les sites connus et empruntez les sentiers déjà créés par le passage répété du public.
    Cela limite le piétinement et la présence humaine qu’à certaines zones ;
    BaignadeBaignade dans la Drôme, à Blacons.
  • Ne faites pas de barrages de cailloux.
    Ils favorisent le réchauffement de l’eau et peuvent empêcher la circulation des poissons ;
  • Utilisez de la crème solaire bio ou du moins écologique.
    Les crèmes solaires traditionnelles causent de nombreux problèmes sur l’environnement, notamment en Méditerranée avec l’affluence touristique (mort des récifs coralliens, attaque le système nerveux des poissons, etc.). Par l’intermédiaire du Rhône, l’eau de la Drôme se retrouve elle aussi dans la Méditerranée ! Pour avoir davantage d’informations, suivez ce lien ;
  • Vous êtes dans un milieu naturel, évitez d’amener votre chien qui peut perturber la faune qui y réside ;
  • Vous pouvez faire des sorties naturalistes...
    C’est une autre façon de profiter du cours d’eau et de découvrir la faune et la flore qui y vit ;
  • Munissez-vous de guides avant de partir en randonnée aquatique où avant de faire du kanyoning...
    Cela vous permettra de mieux profiter et de moins impacter les milieux ;
  • Adoptez votre activité au débit des cours d’eau.
    En effet, lorsqu’il n’y a plus assez d’eau, mieux vaut aller faire du vélo que de pousser son canoë et racler les fonds qui abritent des espèces animales ;
  • S’il y a eu un orage, attendez 2 ou 3 jours avant d’aller vous baigner.
    Même si l’eau est relativement de bonne qualité, la pluie lessive les sols et les routes entrainant les polluants dans les cours d’eau.

Il n’existe pas de représentant des baigneurs à la Commission Locale de l’Eau (CLE). C’est donc délicat de connaître les pratiques et d’avancer ensemble. Si certains d’entre vous souhaitent monter un syndicat d’amateurs responsables, ce serait avec grand plaisir qu’ils seraient accueillis à la CLE.

KayakKayak et baignade: la Drôme et ses loisirs variés.