Site spare https://sites.google.com/site/dromenjeu/


En savoir +

Comment agir ?

J'habite une commune de la vallée.

Réduire sa consommation

Avant tout, il est important d’intervenir sur les fuites potentielles. En effet, il est estimé en France que 20 % de l’eau consommée par les ménages s’évadent en fuites. Ces 20 % de pertes sont comptabilisées à partir du compteur d’eau et peuvent être liées à vos réseaux ou installations. Par exemple, un robinet qui goutte représente en moyenne 100 l/jour d’eau perdue et une chasse d’eau environ 400 l/jour !

Les communes, quant à elles, ont la responsabilité des fuites avant les compteurs.

Pour savoir s’il y a des fuites chez vous, deux possibilités s’offrent à vous en relevant votre compteur d’eau régulièrement (s’il est individuel, autrement il est utile d’en installer un) :

Relever son compteur :

  • Au coucher puis le matin.
    Bien entendu, il ne faut pas faire tourner de machine, ni se servir de la chasse d’eau cette nuit là (prévoyez un seau d’eau ou deux la veille, au cas où, et une bouteille d’eau pour la boisson) ;
  • A chaque départ et retour de vacances.
    (si vous partez régulièrement) : comme précédemment, il ne faut pas qu’il y ait d’eau consommée pendant votre absence (comme l’arrosage automatique, qui est d’ailleurs à éviter).

S’il y a une différence entre les deux relevés, c’est qu’il y a une fuite chez vous.

Après les avoir localisées et réparées, vous pouvez installer des dispositifs dont le coût est relativement faible ou rapidement rentabilisé. Vous trouverez tous les détails sur le site : developpement-durable.gouv.fr

Vous pouvez installer par exemple : un mitigeur thermostatique, un stop douche, une pomme de douche avec aérateur, un mousseur économique, une chasse d’eau économique avec 2 poussoirs, etc.

Pour les W-C, à moindre coût, vous pouvez diminuer le volume d’eau évacué par chasse : en plaçant une brique ou une bouteille d’eau pleine dans le réservoir.

L’installation de ces dispositifs doit être complétée par des gestes quotidiens pour, à la fois être logique dans cette démarche et diminuer encore davantage vos consommations d’eau. Par exemple :

Goute d'eau

À la maison :

  • Remplacez le bain par la douche
    Vous consommerez en moyenne 3 fois moins d’eau. Et faites la toilette au lavabo quand vous estimez qu’une douche n’est pas nécessaire ;
  • Ne laissez pas couler l’eau.
    Lors de la douche, du brossage de dents (utilisez un gobelet), de la vaisselle (peut consommer jusqu’à 200 l/vaisselle à l’eau courante ; utilisez le ou les bac(s) pour le lavage et le rinçage), etc. ;
  • Ne rincez ou ne lavez pas la vaisselle avant de la mettre dans la machine à laver...
    Elle est prévue pour ça !
  • Recyclez l’eau.
    Récupérez l'eau de nettoyage des légumes par exemple, pour arroser vos plantes ;
  • Isolez le chauffe-eau et les tuyaux
    Pour que l’eau chaude arrive plus vite ;
  • Si vous lavez votre voiture, préférez une station de lavage 
    Cela nécessite 60 l d’eau contre 200 l avec un tuyau d’arrosage.
Robinet qui coule

Si vous avez un jardin, il est également possible de réduire considérablement votre consommation d’eau.

Au jardin :

  • Binez régulièrement la terre
    Cela permet à la fois d’améliorer l’efficacité de l’arrosage en évitant le ruissellement de l’eau et une meilleure absorption de l’humidité de la nuit et de la rosée ;
  • Recouvrez le sol...
    Autour des végétaux irrigués sur une hauteur de 5 cm avec de la paille, des feuilles ou encore l’herbe de la tonte favorisant la rétention d’eau ;
  • Choisissez des systèmes d’irrigation disposés en surface au pied des plantes...
    Comme le goutte-à-goutte ou les tuyaux poreux si la surface à arroser est importante, sinon préférez l’arrosoir ;
  • Arrosez le soir ou tôt le matin...
    Pour éviter le gaspillage dû à l’évaporation et l’évapotranspiration et moins souvent mais plus longtemps pour que la terre s’humidifie en profondeur ;
  • Récupérez les eaux de pluie.
    La Commission Locale de l’Eau (CLE) vous conseille d’adapter vos usages aux pénuries estivales. Dans ce cadre, elle souhaite que l’eau du robinet soit recentrée sur les véritables usages d’eau potable et donc de récupérer les eaux pluviales pour les usages non domestiques (Act.8 de l’enjeu n°2 du SAGE). Cette récupération peut permettre de diminuer les consommations d’eau d’un ménage jusqu’à 30 % (pour le jardin, les toilettes, etc.) suivant la localisation. Il faut cependant bien se renseigner au préalable sur les aspects techniques et réglementaires ;
  • Si vous possédez un forage individuel ou une pompe directement en rivière.
    Pensez que cette eau « gratuite » appartient avant tout au milieu naturel : sachez l’utiliser avec parcimonie. Depuis 2009, tout particulier utilisant ou souhaitant réaliser un ouvrage de prélèvement d’eau souterraine à usage domestique doit déclarer cet ouvrage ou son projet en mairie (Act.4 de l’enjeu n°2 du SAGE) ;
  • Si vous souhaitez prélever de l’eau dans une source...
    Qui donne naissance à un écoulement temporaire ou permanent, et qui est connecté au réseau hydrographique, toute nouvelle opération ne sera autorisée ou déclarée qu’à la condition que le prélèvement soit adapté aux besoins (Article n°2 du règlement). L’objectif est de ne plus capter les sources intégralement et de laisser de l’eau ‘à la source ;
  • Les piscines mobilisent des quantités d’eau importantes...
    (Pourquoi agir ?), et perturbent le milieu récepteur lors des vidanges car l’eau présente des qualités physico-chimiques (taux de chlore, température, etc.) très différentes du milieu naturel et peuvent entrainer la mortalité de poissons. Dans ce cadre, si c’est dans vos projets, il vous est recommandé d’installer des piscines avec des systèmes sans vidange annuelle, de façon à limiter les quantités d’eau modifiées, rejetées au milieu (Rec.27 de l’enjeu n°3 du SAGE). Il est préférable de la remplir avant juin et non en période de basses eaux (juin, juillet et août essentiellement), (Rec.14. de l’enjeu n°2 du SAGE). Pour mémoire, il est interdit de vider votre piscine dans les réseaux d’assainissement ce qui surcharge les stations d’épuration ;
  • Aussi, pourquoi ne pas faire de piscines à l’échelle d’un lotissement ou d’un quartier ?
    En se rassemblant avec plusieurs voisins, vous diminuez les frais et l’entretien et cela peut créer un lieu de vie convivial.